Ce soir le vent est fort mais juste comme je le veux pour un nouveau décollage à pieds, face voile.

Cette fois, c'est l'Atom R-Ultraligth du Mimi que je vais essayer. Je n'ai encore jamais volé en crosses mobiles.

La caisse de rangement de la machine me sert de banc pour y poser le GMP

20211006_182243

et l'endosser sans avoir à me relever avec.

20211006_184959

La poignée d'accélérateur est très grosse et il ne m'est pas facile avec mes petites mains, de caser en plus dans ma paume le frein et l'élévateur.

Alors même s'il ne fait pas très chaud, je choisis de voler sans gants pour cet essai et je la positionne comme le fais mon fiancé.

Je m'agrafe debout, en essayant de tout faire correctement. Les sangles sont un peu différentes, je tâtonne un peu (le fil rouge sur le bouton rouge, le fil vert sut le bouton vert...) Se gratte la tête

Ah oui, mais si je me baisse pour attraper mes sangles de cuisse, ça ne marche pas. Elles se relèvent en même temps que je lève mon derrière. Reste droite la miss ! Mdr rit derrière sa main et tape sur la table

Faire demi-tour ensuite, avec une grande cage de 144 cm au lieu de 130 cm... En m'avançant bien, ça passe.

Bon, un peu étrange la sellette qui bouge aux fesses au lever d'aile avec les crosses mobiles.

Et voilà, ça c'est fait.

20211006_190727
Après ça, il reste une toute petite poignée de minutes au Mimi pour faire un tour avec ma Solo.
20211006_191233

Mes impressions ?

Pour les crosses mobiles, je n'ai pas vraiment eu le temps de tester, le vol a été court.

Les plus :

- GMP léger (19 kg) contre 23 actuellement (mon décollage à pieds, pas le chariot)

- motorisation douce

- pas bruyant

- la poussée est bien là (55 kg)

- Le décollage se fait aisément

Les moins :

- sellette de taille unique trop grande pour un gabarit comme moi.
  Je suis complètement enfoncée dedans et trop "baquée".

- crosses trop écartées.
  En vol, je me retrouve avec les coudes à moitié en l'air et à l'atterrissage, je ne peux pas freiner correctement ma voile.
  Les crosses dévient mes bras vers les côtés pour tirer mes freins. Du coup, le freinage est moins efficace.

- je tente un virage à la sellette en croisant les jambes... mais rien probablement parce que celle-ci n'est pas à ma taille.

- En vol, mes commandes se retrouvent beaucoup plus en arrière et sont un peu moins faciles à attraper.

- Sortie sellette à l'atterrissage.
  Je me retrouve les jambes un peu orientées vers l'avant, ce que je trouve moins confortable pour reposer les pieds au sol.
Mais sûrement que là aussi, la taille de la sellette n'y serait bien pas pour rien.

- Ce fût quand même une bonne expérience très constructive.

Mais comme le constructeur semble ne pas vouloir s'embêter à modifier quoique ce soit pour améliorer les choses, ce ne sera donc pas chez lui que j'achèterai éventuellement une nouvelle machine.

A suivre... Fait au revoir de la main